Fil d'actualités
  1. Détection U17 Masculin Elite Région
  2. Fête de Pâques le samedi 7 avril..
  3. Stage de perfectionnement de tirs vacances d’hiver
  4. Meilleurs voeux
  5. Les résultats du weekend

Prochain adversaire

Pornic Basket Saint Michel

Après un derby d’Ile-de-France remporté sur le fil du rasoir par nos séniors 80 – 74, et après une semaine de repos, nos joueurs reprennent la route des Pays de la Loire pour un déplacement de haut-vol face à Pornic.

Pornic, le bord de mer… Et une treizième place au classement de la Poule C de Nationale 2. Le Pornic Basket Saint-Michel qui fêtait en 2017 ses 70 ans d’expérience, est un habitué de Nationale 2. Promu en 2010, cela fait sept ans que le club est pensionnaire de la Nationale 2. Toutefois, les Lorrains semblent en difficulté cette saison avec 4 victoires, le club est dans la zone rouge de la poule. Et avec une défaite de 24 points face à l’Aurore de Vitré, nul doute que les joueurs auront une envie sans failles de prendre cette victoire à domicile face à nos joueurs.

Pornic Basket Saint-Michel :

  • 70 ans d’existence en 2017
  • 4 victoires pour 11 défaites et une 13ème place au classement
  • Un différentiel de -154
  • 4 nouveaux arrivants pour cette saison : Bernard MPOYE, Vincent JOBARD, Yannick QUIROS, Corentin LECOINTRE

Etoile Angers Basket

En ce début d’année 2018, notre équipe sénior retourne dans l’ouest de la France, et plus précisément à Angers. Face à ce nouveau-né et pourtant deuxième de la poule, nos joueurs devront faire preuve de concentration et d’intensité.

L’Etoile d’Angers Basket n’existait pas il y a de cela une saison. Né de la fusion entre le club de l’Etoile d’Or Saint-Léonard et de l’ABC Angers, qui évoluait alors en Nationale 1, l’Etoile Angers Basket a donc un objectif en tête : se professionnaliser. Actuel deuxième du classement de la poule C de Nationale 2, l’équipe peut bien espérer remonter en Nationale 1 dès la saison prochaine.

L’Etoile Angers Basket en quelques chiffres :

  • 32 équipes masculines et 14 féminines
  • Un club parmi les 10 plus grands clubs Français
  • 11 victoires pour seulement 2 défaites
  • Un surnom : « les dalleux »
  • Un entraîneur célèbre dans le monde du basket français : Laurent Buffard

Pays de Fougères Basket

Après leur courte défaite face à Tours à domicile, nos joueurs ont pour objectif d’empocher une dernière victoire dans cette phase aller du championnat, face à Fougères, en Bretagne.

 Deuxième déplacement en Bretagne pour l’équipe de Benoît Minutoli, mais cette fois-ci à Fougères, troisième plus grosse commune d’Ille-et-Vilaine avec pratiquement 21 000 habitants. Quant à son équipe de basket, elle est née de la fusion entre trois clubs en 2009 : l’AGL Fougères, le Drapeau de Fougères et Luitré. Une fusion qui en fait l’un des plus grands clubs de basket, avec 38 équipes et plus de 380 licenciés, et qui possédait un objectif, atteint la saison dernière : monter en N2. Actuellement, Fougères se classe à la 9ème place de la poule C de N2.

Pays de Fougères Basket en quelques chiffres :

  • Plus de 380 licenciés
  • 2ème année en N2
  • 9ème du classement
  • 5 victoires pour 7 défaites
  • 2 victoires à domicile pour 4 défaites

Union Tours Basket Métropole

Après une défaite en Normandie face à Cherbourg (85-70), l’équipe de Benoît Minutoli affronte pour ce dernier match à domicile de la phase aller l’équipe de Tours. Tour d’horizon de l’effectif et de cette fusion de clubs, née il y a 4 ans.

Tours, chef-lieu du Val de Loire. Une très jolie ville, en bord de fleuve, la Loire… Et une équipe de basket qui flirte avec la montée depuis 2 ans. 3ème du championnat de Nationale 2 pour l’exercice 2016-2017, cette fois l’objectif est de monter vers la Nationale 1 sur cette saison. Et hormis quelques faux-pas, comme à Vanves ou Gravenchon, l’équipe phare d’Indre-et-Loire semble plutôt bien partie.

Tours en cinq infos :

  • 2ème du championnat de Nationale 2 pour la saison 2017-2018
  • Un meneur serbe d’expérience : Zlatko Jovanovic (16,7 points de moyenne en 2016-2017)
  • Des « stars » : Zlatko Jovanovic, Tony Ramphort, Darnell Williams, Julien Lesieu, Vladimir Matic
  • Un objectif : la montée en Nationale 1
  • Un bilan de 9 victoires pour 2 défaites

AS Cherbourg

Pour cette onzième journée de championnat, notre équipe se déplace dans la Manche, en bord de mer, à Cherbourg. Revue de l’adversaire de cette journée.

Pensionnaire de Nationale 2 depuis au moins deux saisons, l’AS Cherbourg est aujourd’hui réputée comme l’une des grosses cylindrées du championnat, notamment à domicile. Toutefois, nos joueurs ont déjà été titillés des équipes réputées imprenables comme Rennes ou Berck. Restant sur une victoire de 14 points face à Laval en saison régulière, reste à savoir si nos joueurs sauront se motiver pour empocher une victoire à l’extérieur. Quant à Cherbourg, malgré un recrutement prolifique composé de Lucas Paris, issu du centre de formation de la JL Bourg, promu de Pro A mais blessé, l’Américain Ryan Weber et du jeune Mamadou Keita, le club se place juste derrière nos Pisciacais, à la 11ème place. C’est donc un match à fort enjeu qui attend Benoît Minutoli et son équipe ce samedi, et ils auront besoin de tout votre soutien !

L’AS Cherbourg en quelques chiffres :

  • 11ème du championnat après 11 journées
  • 3 nouvelles recrues dans l’effectif
  • 7 défaites pour 3 victoires
  • 102 – 78 : leur plus grosse défaite face à Vanves
  • 72 – 68 : leur dernière victoire, face à Juvisy

Laval US

Après leur courte défaite face à Rennes, nos séniors affrontent cette fois-ci Laval, huitième du classement.

Les joueurs des Pays de la Loire sortent d’une courte victoire face à Berck 77-67 et auront faim de s’offrir une deuxième victoire de suite. Pour une première montée historique, car c’est bien la première fois que la ville de Mayenne accède à la N2. Et pour essayer de s’assurer un certain maintien, Sébastien Cartier, l’entraîneur, a fait appel à Miroslav Radenkovic, un Serbe arrivé au sein du Beaujolais Basket l’année dernière en N2. Nos joueurs devront contrôler ce pivot qui fait la force de cette nouvelle équipe.

L’US Laval en quelques chiffres :

  • Un bilan de 5 victoires pour 4 défaites
  • 1 seule défaite à domicile pour 4 victoires
  • Un effectif inchangé, hormis l’arrivée de Miroslav Radenkovic
  • 1ère montée en N2 après 10 ans en N3

Union Rennes Basket 35

Après leur victoire face à Calais 79-71, nos séniors se rendent en terrain hostile, à Rennes. Face à des Bretons dans le milieu de tableau, Poissy tentera d’aller chercher une troisième victoire d’affilée, samedi 11 novembre.

Pas facile d’affronter des Bretons, et encore moins des Bretons déterminés à assurer leur maintien voire la montée. Actuel sixième du classement, Rennes a entamé une série en s’assurant deux victoires d’affilée, dont une dernière très serrée face à Pornic, samedi 4 novembre. Du côté de nos joueurs, une troisième victoire d’affilée permettrait de se rapprocher encore un peu plus d’un bilan nul avant la fin de la phase aller.

Rennes en quelques chiffres :

  • Sixième du championnat après 8 journées
  • aucune défaite à domicile
  • une victoire à l’extérieur
  • Un écart moyen de 13 points, victoire et défaites confondues
  • Le plus grand nombre de points marqués : 87 face à Pornic, le 3 novembre

Calais Basket

Pas de vacances pour nos séniors, qui reçoivent ce samedi Calais Basket. Après la belle victoire face au Stade de Vanves en Trophée Coupe de France, nos joueurs auront à cœur de s’offrir une deuxième victoire de suite, et surtout une deuxième victoire à domicile.

Avec un bilan de 4 victoires pour 3 défaites, Calais est actuellement 5ème du classement. Mais surtout, les Nordistes sont les seuls à avoir fait chuter l’Aurore de Vitré Basket Bretagne sur le score de 82 à 63. Talonné par les équipes de Laval, Rennes et Vanves, Calais cherchera à se rassurer en terre francilienne. Une région qui ne lui avait pas réussi, puisque l’équipe s’était inclinée 69-81 face au Stade de Vanves, lors de la 6ème journée de championnat.

Calais en quelques chiffres :

  • Un bilan de 4 victoires pour 3 défaites
  • Une moyenne de 74 points marqués
  • Une moyenne de 69 points encaissés
  • Le plus gros score : 74-92 face à Fougères lors de la 2ème journée de championnat
  • Un effectif composé de deux étrangers : l’Américain Bruce Anthony Reed et le Bosnien Dalibor Persic

Alerte Juvisy

Deuxième déplacement d’affilée pour nos seniors, qui ne s’en vont pas très loin. En effet, ils retrouvent ce weekend un adversaire francilien : le club de l’Alerte Juvisy.

Bon dernier de la poule C, l’Alerte Juvisy ne comptabilise aucune victoire à ce stade de la compétition. Pire encore, le club de l’Essonne a très souvent pris de gros écarts dans ses différentes rencontres. La semaine dernière, l’Aurore de Vitré, leader de la poule, a infligé un 74-37. Le club a aussi été formateur de joueurs connus : parmi eux, Nobel Boungou-Colo, joueur majeur de Limoges, sélectionné dans le Team France Basket et évoluant actuellement au Khimki Moscou. Nul doute que ce samedi, les Essoniens auront à cœur de se reprendre dans un derby francilien.

L’Alerte Juvisy Basket Essonne en quelques chiffres :

  • 6 défaites en 6 journées de championnat
  • Actuel dernier de la poule C de Nationale 2
  • Une moyenne de 19 points d’écart
  • Une moyenne de
  • Un effectif de grande taille : 1m98 de moyenne
  • Une moyenne de 78 points encaissés

Club Sportif Gravenchonnais

Nouveau déplacement pour nos joueurs ce samedi 14 octobre, cette fois-ci à Gravenchon, en Normandie. Présentation de cet adversaire.

Avant-dernier de la poule C, Gravenchon n’a pas remporté un seul match, à domicile comme à l’extérieur. Les normands sont pourtant coutumiers de la N2, qu’ils ont intégrés en 2014. Cette saison, deux recrues, dont Javier Carter, qui évoluait jusque-là en Espagne, ont rejoint l’effectif de Bruno Suares. Samedi, à domicile, les joueurs de Gravenchon chercheront donc à ouvrir leur compteur victoire, en commençant à domicile.

Le club sportif Gravenchonnais en quelques chiffres :

13ème du classement de la Poule C après 5 journées de championnat

  • Aucune victoire et 5 défaites en 5 journées
  • Un différentiel de -71 points
  • Une moyenne de 15 points encaissés par match
  • Le plus gros écart (22 points) : Union Rennes Basket 35 – Club Sportif Gravenchonnais : 72-50

Aurore de Vitré Basket Bretagne

Samedi 7 octobre, nos joueurs du Poissy Basket Association reçoivent le second de la poule C, l’Aurore de Vitré Basket Bretagne. Petit tour d’horizon de l’adversaire du week-end.

Tout juste descendu de N1, l’Aurore de Vitré est aujourd’hui en seconde place du classement de la poule C de N2 avec 4 victoires et aucune défaite à son compteur. Le club fait partie du trio de têtes, et trio de favoris, composé de l’Etoile d’Angers, et de l’Union Tours Basket Métropole.

Depuis le début de saison, l’équipe bretonne a inscrit en moyenne 14 points de plus que ses adversaires, dont deux matchs à plus de 20 longueurs d’avance lors des deux premières journées. Mike Gonsalves, nouvel entraîneur, a su intégrer les 5 nouvelles recrues, dont Etienne Plateau, venu de Caen, et le jeune Florian Chapuy, sélectionné à plusieurs reprises en Equipe de France jeune, à l’effectif déjà présent. Nul doute que les Bretons auront à cœur de l’emporter pour repasser en tête du classement.

L’Aurore de Vitré Basket Bretagne en chiffres :

  • 2e de la poule C avec 4 victoires pour 0 défaites en 4 journées de championnat
  • Une moyenne de 76 points marqués par match
  • Relégué de N1 à la fin de la saison 2016-2017
  • 5 nouvelles recrues dans l’effectif
  • En moyenne 14 points d’écart par match
  • Une moyenne de 61 points encaissés par match