De retour à domicile après une courte défaite face à Rennes, nos joueurs ont su se remotiver et s’offrir une seconde victoire, face à Laval.

L’entame de match est compliquée pour nos Pisciacais, qui subissent le rythme de Laval sans pouvoir répondre. Très vite, nos joueurs se reprennent et imposent leurs systèmes, qui favorise le jeu intérieur. Le collectif local s’installe et les locaux reprennent l’avantage avant même la fin du premier quart temps (23-14, 10’), grâce à un 17-2 puis un 19-9 en 7 minutes. Les intérieurs se montrent en attaque comme en défense, et Negueba Samake et ses coéquipiers continuent de dérouler logiquement, et l’adresse étant au rendez-vous, Poissy continue de creuser l’écart (45-31, 20’).

En excès de confiance au retour des vestiaires, les Pisciacais laisseront revenir Laval à un petit point, faisant ainsi une belle frayeur à son public. Mais Benoît Minutoli, et les supporters pisciacais sonneront le réveil de ses troupes, et après un troisième quart temps perdu 14 – 20, Kevin Closson et ses coéquipiers reprendront définitivement le chemin de la victoire, pour s’imposer 81-67 face à l’équipe des Pays de la Loire.

Le mot du coach, Benoît Minutoli :

« Après un début de match sur un faux rythme – 7-2 pour Laval – nous rentrons dans notre plan de jeu, à savoir donner le ballon à l’intérieur et provoquer les adversaires dans le secteur où ils manquent de rotation, notamment par l’intermédiaire de Negueba Samake, qui réalise une très grosse première mi-temps. De l’autre côté du terrain, nous imposons notre rythme par une défense haute et agressive et du jeu de relance en permanence. Nous infligeons un 17-2 puis un 19-9 après 7 minutes de jeu dans le premier quart temps.

Le deuxième quart est la suite logique des 10 premières minutes, les joueurs respectent toujours bien les consignes. Collectivement, nous trouvons de bons tirs sur la majorité de nos actions, ce qui nous permet de conserver un avantage assez conséquent. 

Après s’être fait une petite frayeur lorsque Laval est revenu à un point, l’équipe a continué à jouer son jeu sans craquer, et a réussi à se mettre la pression pour reprendre une dizaine de points d’avance très rapidement. 

Après une bonne gestion de fin de match, nous finissons à +14 contre une belle équipe de Laval. C’est notre deuxième succès consécutif contre une équipe de la première moitié de classement à domicile après Calais. C’est de bon augure avant d’aller jouer à Cherbourg… »