Le club de Poissy a débloqué son compteur victoire à l’extérieur ce samedi 14 octobre. Nos seniors se sont en effet imposés 72 à 80 face à Gravenchon, 12e de la poule.
C’est un début de match royal que livrent nos joueurs, tant offensivement que défensivement. Dès les dix premières minutes, nos joueurs se mettent à l’abri, notamment grâce à un Kévin Anstett particulièrement efficace à 2 points et aux lancers-francs. Dix points séparent alors les deux équipes (10-21,10’). La suite est un récital collectif qui permet à nos seniors de conserver leurs douze longueurs d’avance avant le retour aux vestiaires (26-38, 20’).
L’entame de la deuxième mi-temps est plus compliquée pour les joueurs de Benoît Minutoli, qui doivent faire face à des Gravenchonnais plus agressifs offensivement, mais surtout plus adroits à 3 points. Le collectif pisciacais est toutefois bien en place, et même si les Normands reviennent par deux fois, et à moins de 3 points, nos seniors restent solides mentalement et imposent leur jeu. Si la deuxième mi-temps est perdue 48-42 par nos joueurs, ils s’imposent finalement 72-80. La semaine prochaine, nos joueurs affronteront Juvisy, dernier de la poule.

Le mot de l’entraîneur, Benoît Minutoli :

«Nous faisons un bon début de match, où nous sommes très concentrés défensivement. Nous prenons rapidement 10 points d’avance dans le premier quart temps. Malgré cette avance, leur Américain Kenny Jones nous fait mal puisque nous ne l’avons pas scruté. En effet, il est arrivé dans le club de Gravenchon mercredi, et personne n’en a parlé. Notre défense nous met sur de bons rails, et offensivement, nous arrivons à trouver des solutions collectivement face à leur défense. A la mi-temps, nous sommes devant de 12 points.
La deuxième mi-temps se passe différemment. Nos adversaires sont beaucoup plus agressifs offensivement, et nous mettent en difficulté par leur adresse à 3 points. Malgré cela, nous restons soudés.  Gravenchon revient une première fois, dans le troisième quart temps, puis une seconde, où ils reviennent à 3 points. A cinq minutes de la fin du match, nous restons solides mentalement pour imposer notre jeu, et continuer à scorer. Au final, nous perdons la deuxième mi-temps 48 à 42, mais nous gagnons la rencontre de 8 points. Les dix joueurs ont apporté offensivement de notre côté. Il faut souligner les 34 contres que nous avons réalisés, pour seulement 8 pour Gravenchon.»